Friday, 13 December 2013 00:35

Les briques du passé

Written by Le Blog d"Aurélie
Rate this item
(0 votes)

 

"Mais celui qui entend, et ne met pas en pratique, est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s’est jeté contre elle: aussitôt elle est tombée, et la ruine de cette maison a été grande." (Luc 6:49 LSG)

Avant le mariage, la préparation est la clé. C'est elle qui permet de bâtir une fondation solide, qui plus est, une fondation divine. Nous avons souvent peur du mot préparation. Pour certains, il fait référence à de gros devoirs et une bonne discipline. Pour d'autres, il évoque une utopie. Cependant, j'ai appris avec le temps et l'expérience que la préparation est nécessaire pour recevoir tout ce que Dieu nous a préparé. La préparation dans ce domaine commence par une chose : La guérison.

Quelqu'un a dit un jour que la folie c'est de faire les mêmes choses et d'espérer un résultat différent. Ça fait peut-être des années que tu fais les mêmes choses, que tu entretiens le même type de relations, que tu rentres dans les mêmes cycles et que tu déclares le même genre de paroles sur ta propre vie. Au bout d'un certain temps, une transformation doit s'opérer dans ta vie. 

Nos intentions sont bonnes. Nous voulons tous êtres aimés. Nous voulons être choyés, compris, valorisés. Nous désirons la chaleur humaine. Nous voulons une relation parce que c'est ainsi que nous avons été créés. Nous voulons marcher avec une personne qui va nous épauler et donner un sens à notre vie. Nous nous réfugions très souvent chez les autres car nous avons besoin d'une présence physique à nos côtés. Nous avons besoin d'amour et d'affirmation.

Nos intentions sont bonnes mais de bonnes intentions ne peuvent faire tenir une relation. Nos intentions sont bonnes mais... Si nous choisissons de bâtir un édifice nouveau avec d'anciennes briques, il ne tiendra pas. Alors la question est, pourquoi nous acharnons-nous à bâtir avec les briques du passé ? Pourquoi nous entêtons-nous à vouloir monter dans l'avion avec les bagages du passé ?

Parfois, malgré la solitude, le besoin d'attention, le manque d'intimité, le vide à combler, l'âge avancé, la pression sociale et même les traditions, tu dois t'aimer suffisamment pour mettre un écriteau devant ton cœur, portant  l'inscription "Ne pas déranger, cœur en chantier." C'est ok. C'est tout à fait normal. C'est être humble et honnête avec soi-même. Ne rien forcer.

Dans un monde où les jeunes semblent être obnubilés par les relations, cet écriteau veut simplement dire : "J'ai besoin de temps pour guérir, pour me découvrir, entamer certains projets, développer des amitiés, aller plus profond dans ma relation avec Dieu. J'ai besoin de temps pour MOI. Je sais parfaitement que je ne suis pas guéri(e). Je sais que je pense encore à mes relations passées. Je sais que j'ai de l'amertume. Je sais qu'en disant oui à ce rendez-vous amoureux, je finirais dans le même cycle. Je sais qu'en prenant cet appel, je vais regretter. Je sais que mon cœur n'est pas libre ou que mon cœur est en mille morceaux. En rentrant dans cette relation, je ferais du mal à cette personne et je me ferais du mal à moi-même. Je sais que je ne m'aime pas assez. Je sais que j'aime manipuler et contrôler. Je sais très bien que mon estime de soi est trop basse. Je sais que je sors tout juste d'une relation et que je n'ai pas pris du temps seul(e). Je ne serais jamais parfait(e) en entrant dans une nouvelle relation ou dans le mariage mais je ne veux pas y entrer avec les bagages du passé. Je ne veux pas commencer à grimper une échelle et me rendre compte quelle était posée sur le mauvais mur. Je ne veux pas commencer à bâtir ma nouvelle maison avec les briques du passé."

Tu n'es pas un ou une paria de la société parce que tu es célibataire. Le célibat doit être vu comme un temps de préparation. Il y a une bénédiction rattachée au mariage, mais il y a également une bénédiction rattachée à ta saison de célibat. Lorsque tu veux sauter les étapes, aller trop vite ou simplement bâtir une nouvelle maison avec les briques du passé, tu finis toujours par regretter car Dieu fait toute chose bonne en son temps. Ce qui signifie qu'une bénédiction consommée avant le temps peut devenir une malédiction. Au lieu d'en jouir, tu voudrais t'en débarrasser. Les joies de l'impatience ! Pourquoi alors ne pas tout simplement profiter de cette saison de ta vie ?

"Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi, entend mes paroles, et les met en pratique. Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s’est jeté contre cette maison, sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était bien bâtie." (Luc 6:47, 48 LSG)

Avant de vouloir bâtir quelque chose de nouveau, assures-toi que la fondation soit bonne et surtout quelle soit solide. On a tous tenté de bâtir sur une maison de sable qui n'a pas tenu quelques mois. Que s'est-il passé ? Est-ce que nos intentions n'étaient pas bonnes ? Est-ce que nos motivations n'étaient pas pures ? Pourquoi est-ce que ça n'a pas marché ? Ça doit sûrement être de sa faute... J'ai tout donné, je me suis investi, j'avais de bonnes intentions.

Le problème n'est pas l'intention. Le problème, ce sont les briques du passé. Les briques du passé nous empêchent de bâtir une fondation solide. Elles nous empêchent d'avancer. Elles gardent une partie de nos cœurs dans le souvenir. Elles sont les séquelles des blessures que nous avons subi et des expériences que nous avons vécu. Les briques du passé se sont les anciennes façon de penser qui sont nées des mensonges et de l'influence des médias, des mauvaises expériences ou de nos mauvais choix. Les briques du passé dans une relation peuvent se traduire par la peur, le manque d'estime de soi, le rejet, la colère, l'auto-apitoiement, la dépendance affective, les liens de l'âme, le contrôle, la manipulation, la débauche, le désir de vengeance, le manque de respect et j'en passe.

Tant qu'on ne laisse pas Dieu faire l'œuvre en nous & la Parole renouveler notre façon de penser, on continuera de marcher comme on a toujours marché, et de s'attendre à des résultats différents. On continuera de terminer des relations et de blâmer autrui et de rentrer dans d'autres relations et de blâmer autrui. On doit pouvoir faire un examen de soi-même et se dire "Où est-ce que j'ai failli, baissé le standard, mal agi, accepté n'importe quoi, été trop exigeant(e) ? Où est-ce que j'ai oublié ma valeur ? Où est-ce que je suis allé(e) trop vite ? Où ai-je besoin de guérison ? Où est ce que j'ai laissé les autres m'influencer à un point que j'ai fais de mauvais choix ? Où est-ce que j'ai manqué de demander ou d'écouter les bons conseils ? Où est-ce que j'ai manqué de maturité ? Où est-ce que moi-même j'ai blessé autrui ? Où est-ce que j'ai voulu n'en faire qu'à ma tête et j'ai désobéis ? Où est-ce que j'ai cru à un mensonge ?" Hmmmm, pas facile n'est-ce pas ? C'est toujours plus facile de blâmer les autres que d'être honnête avec soi-même. C'est ça la nature humaine. Il est donc temps de revêtir notre nature céleste.

 "Seigneur montre moi ce qui est en moi et fais l'œuvre. Déracine ce qui doit l'être. Je refuse de refaire les même choses. Je veux apprendre. Je veux te faire confiance concernant LA personne que tu SAIS qui va parfaitement avec moi. Je ne veux plus reproduire les mêmes choses et espérer un résultat différent. Je veux guérir. Je veux avancer. Je veux que tu entres dans mon cœur et que tu renouvelle ma façon de penser. Je veux être une bénédiction et recevoir MA BÉNÉDICTION. Je veux attendre le bon temps. Je veux aimer & être aimé inconditionnellement."

"Personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres. Sinon, le vin nouveau fait éclater les outres, il coule par terre, et les outres sont abîmées." (Bonne Nouvelle selon Luc 5:37 PDV)

Si tu te balades avec des vides dans le cœur et des briques du passé, saches que Dieu seul peut te guérir et te combler.

With love, Lily

 

 

Read 2550726 times Last modified on Friday, 20 December 2013 02:50

Leave a comment